Agence Immobiliére Mahajanga
Agence Immobiliére Nosybe
Real Estate Madagascar
location-diego-suarez

Artisanat malgache

Artisanat malgache.

Artisanat malgache.

Artisanat malgache
Par: Agence Immobilière Diana Diego-Suarez.

L’artisanat et l’art sont représenté à Madagascar par :
– La broderie : Madagascar est célèbre pour ses nappes brodées.
– La marqueterie : coffrets ou tableaux en bois marquetés.
– La reliure.
– La sculpture sur bois : voilà un domaine où les malgaches excellent. Les essences des arbres se prêtent bien à la sculpture : bois de rose, bois d’ébène, palissandre… On trouve de tout : masque, chaise, meuble, reproduction d’animaux, d’objets de décoration, tableaux, statuette …
– La rabanne : construction d’objet en raphia.

– La tabletterie : le travail de la corne et de la nacre appliqué aux bijoux, couverts, cornets à dés, pions de jeux, plumiers, étuis à lunettes… Les cornes immenses du zébu – animal emblématique de Madagascar- offrent une matière très fine d’une grande variété de couleurs allant du noir à l’ambre clair. Sa mise en œuvre par les tabletiers rappelle celle d‘une autre matière, issue d’une espèce protégée par la convention de Washington, l’écaille de tortue, encore utilisées mais qu’elle doit remplacer totalement. La nacre se trouve en abon
dance sur les côtes dans diverses espèces de coquillages parfois de grande dimensions.
– La lapidairerie : le travail des pierres dures. Du saphir au marbre, en passant par les arbres fossilisés l’île regorge de merveilles géologiques. Les pierres semi-précieuses ( topaze, améthyste, aigue marine, grenat et tourmaline) et les «pierres fines » ou les tranches d’arbre fossile, les ammonites, peuvent être intégrées à la joaillerie et à certains objets.

– L’instrument traditionnel malgache est la valiha. Son corps est en bambou donc long et rond, et 16 à 24 cordes sont tendues autour de ce bambou. Le valiha reste un objet sûr à ramener dans ses valises en guise de souvenir car c’est l’instrument emblématique de Madagascar.

– La liste de l’artisanat d’art malgache ne peut être pas close sans citer la bijouterie (notamment le travail de l’or en filigrane dans le nord et l’ouest), la fonte d’aluminium qui après moulage et brossage se prête aux usages du bronze en décoration (ville d’Ambatolampy), l’épais papier Antaimoro (fabriqué à partir de l’écorce d' »Avoha », bouillie, pilée et lissée sur un tissu étiré dans un cadre, il sera ensuite décoré à la main avec des pétales de fleur et des feuilles puis séché au soleil) qui inclut dans la pulpe naturelle fleurs et tiges disposées avec art, les tapis en mohair du grand sud, les maquettes de bateaux sans oublier l’artisanat de récupération où des boîtes (de conserves, de lait concentré, canettes…) et autre objets en métal sont récupérés et transformés en avions miniatures, petites voitures, mini-vélos ou motos, ou encore en taxi-brousse qui sert de porte-clés.